Vaccins

Dans la préparation de votre voyage, il est important de ne pas oublier l’étape vaccination. Même pour les phobiques de l’aiguille, mieux vaut quelques petites piqûres qu’une maladie mortelle.

Pour vous faire vacciner, il vous suffit de prendre contact avec le centre de vaccination de votre ville.

Voici une liste des vaccins obligatoires ou conseillés pour voyager en Amérique latine.

Centre de vaccination de Nantes (les prix peuvent varier légèrement selon les centres):

Vaccins / Traitements Prix d’une injection
Fièvre jaune ( obligatoire ) 53,80 €
Paludisme ( traitement médicamenteux) 9,00 €
Hépatite A 24,68 €
Fièvre typhoïde 30,00 €
Rage ( 3 injections ) 40,00 €

Si vos vaccins sont faits par un de vos amis dans le milieu médical, comparer les prix avant d’acheter en pharmacie. Car celles-ci sont libres de vendre aux prix qu’elle souhaite.

Que sont ces maladies ?

  • La fièvre jaune (obligatoire) :

Virus transmis par les moustiques infectés qui piquent surtout au crépuscule et à l’aube. Les symptômes se présentent en deux phases. La première, aiguë, provoque en général de la fièvre, des douleurs musculaires au premier plan desquelles des dorsalgies, des céphalées, des frissons, une perte de l’appétit, des nausées ou des vomissements. L’état de la plupart des patients s’améliore ensuite et leurs symptômes disparaissent au bout de 3 à 4 jours.

Toutefois, 15% des patients présentent une deuxième phase plus toxique dans les 24 heures suivant la rémission initiale. Une fièvre élevée se réinstalle et plusieurs systèmes organiques sont touchés. Le patient présente rapidement une jaunisse et se plaint de douleurs abdominales accompagnées de vomissements. Des saignements peuvent apparaître au niveau de la bouche, du nez, des yeux ou de l’estomac. Lorsque c’est le cas, on voit apparaître du sang dans les vomissures et les selles. La fonction rénale se détériore. La moitié des malades présentant cette phase toxique meurent dans les 10 à 14 jours, et les autres se remettent sans lésion organique importante.

Il n’existe actuellement aucun traitement curatif. Les médicaments sont seulement utilisés pour soulager les symptômes.

La moustiquaire et vêtement imprégné d’insecticide ainsi que les répulsifs cutanés protègent de toutes les maladies véhiculées par les moustiques : fièvre jaune, dengue, chikungunya, paludisme .. 

  • Paludisme (traitement médicamenteux): 

parasites (plasmodium) transmit par les piqûres de moustiques infectés qui piquent surtout au crépuscule et à l’aube. Les symptômes ressemblent aux symptômes de la grippe : fièvre, sueurs, frissons, maux de tête, douleurs abdominales, musculaires et articulaires, nausées, vomissements, diarrhée et sentiment général de malaise. Dans les cas les plus graves, ils peuvent causer des convulsions, un coma, une insuffisance rénale et respiratoire et un choc pouvant entraîner la mort. Il n’existe pas de vaccin contre le paludisme mais une chimioprophylaxie (traitement antipaludique) peut être recommandée pour prévenir le paludisme. Votre médecin vous prescrira le traitement avant votre voyage avec pour consigne la surveillance de votre température corporelle. Si celle-ci dépasse 38.5° : prendre le traitement.

  • Hépatite A :

virus transmis par le manque de respect aux règles d’hygiène de base et condition d’insalubrité. Il peut se propager par la consommation d’aliments et d’eau contaminée par les selles d’une personne infectée ( transmission oro-fécale)  ou par un contact étroit avec une personne infectée. Les symptômes sont la fièvre, la fatigue, perte d’appétit, nausées et vomissements, des maux abdominaux, de l’urine foncée, des selles de couleur grise et de la jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux). Certaines personnes peuvent être asymptomatiques. Le rétablissement peut aller de quelques semaines à quelques mois. Il n’existe actuellement aucun traitement curatif. Les médicaments sont seulement utilisés pour soulager les symptômes.

  • Fièvre typhoïde : 

bactérie transmise par le manque de respect aux règles d’hygiène de base et condition d’insalubrité. Il peut se propager par la consommation d’aliments et d’eau contaminée par les selles d’une personne infectée ( transmission oro-fécale) ou par un contact étroit avec une personne infectée. Les symptômes sont une fièvre élevée,(39°- 40°), la fatigue, perte d’appétit, une constipation ou une diarrhée et maux de tête. Certaines personnes peuvent être asymptomatiques. Dans les cas plus graves, les symptômes peuvent empirer et causer des complications potentiellement mortelles, notamment une hypertrophie du foie et de la rate ou une hémorragie intestinale. La fièvre typhoïde peut être traitée avec des antibiotiques.

Quelques conseils :

  • respecter les règles d’hygiène de base : se laver les mains avant toute manipulation d’aliment et après passage aux toilettes.
  • Boire de l’eau potable : eau en bouteille capsulée, boire de l’eau gazeuse ( elle n’a pas pu être remplacéepar l’eau du robinet ) et éviter les glaçons. Buvez sans modération les boissons qui ont été préalablement bouillies (thé, infusion, café ).
  • Pour rendre l’eau potable, vous pouvez utiliser : des pastilles chlorées qui désinfectent l’eau, la filtration de l’eau grâce à une pompe ou la filtration directement dans une gourde katadyn.
  • Mangez de préférence des aliments cuits et lavez et pelez les fruits avant de les manger.
  •  La rage :

virus transmit par la salive des mammifères suite à une morsure, de griffure ou lèche. L’une des maladies les plus graves, car elle est mortelle dès l’apparition des symptômes. Les symptômes peuvent apparaître d’une semaine à un an après la morsure. Les premiers symptômes sont semblables à la grippe : maux de tête, le malaise, la fièvre et la fatigue, frissons ou des engourdissements au niveau de la blessure.

Une fois que les symptômes apparaissent, la maladie évolue rapidement lorsque le système nerveux central est attaqué. La maladie se présente généralement sous l’une des deux formes suivantes

  • La « rage furieuse » est la plus courante et se caractérise par l’anxiété, la confusion, l’agitation, des hallucinations, la crainte de l’eau (hydrophobie) et des convulsions.
  • La « rage muette » concerne environ 30% des patients et se caractérise par une faiblesse et la paralysie. paludisme

Une fois que les symptômes apparaissent, la rage est presque toujours mortelle. Tant chez les cas de rage « furieuse » que de rage « muette », la mort survient habituellement dans les sept à quatorze jours à cause de l’insuffisance respiratoire provoquée par la paralysie de l’appareil respiratoire.

Après une exposition auvirus, un traitement par des injections (prophylaxie post exposition) peut être efficace pour prévenir la maladie si elles sont administrées rapidement après l’exposition. La prophylaxie post exposition est disponible à l’échelle mondiale, mais est souvent difficile à obtenir. Il n’existe aucun traitement spécifique contre la rage une fois que les symptômes apparaissent.

 

Quelques conseils :

  • vaccinez vous !
  • Ne pas caresser ni jouer avec les animaux
    (les chiens sont les animaux les plus souvent incriminés dans les cas de rage)
  • En cas de morsure ou de griffure : laver la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment pendant au moins 15 minutes et désinfecter (chlorexidine comme le dakin ou bétadine) et consulter un médecin rapidement
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s